Education artistique et culturelle

Programmation scolaire du MACTe pour le mois de mars 2019

Veuillez trouver ci-dessous la programmation du MACTe de ce mois de mars à venir :
 
Jeudi 7 et mardi 12 mars

SPECTACLE, DANSE
DÉTOTIYÉ
Ovide CARINDO vient à nouveau mettre en écriture un pan de notre mythologie, un conte dansé, une légende, celle d'un être étrange. Avec cette réadaptation de BÈT A MAN IBÈ, il nous laisse percevoir des échos de traditions dans notre monde contemporain et nous offre un point de vue sur la pluralité de nos identités.
 
Jeudi 7 : session jeune public (6-12 ans), 9h30 et 14h
Mardi 12 : session scolaires, 10h
Salle des congrès et des arts vivants
 
TARIF : 5€ (tarif unique)
 
Durée : 60min
Salle des congrès et des arts vivants
 
 
 
Vendredi 8 & samedi 9 mars
 
SPECTACLE, DANSE
DÉTOTIYÉ
Ovide CARINDO vient mettre en écriture un pan de notre mythologie, un conte dansé, une légende, celle d’un être étrange. Avec cette réadaptation de Bèt a Man Ibè, il nous laisse percevoir des échos de traditions dans notre monde contemporain et nous offre un point de vue sur la pluralité de nos identités.
A partir de 6 ans
 
HEURE : 20H
Durée : 60min
Salle des congrès et des arts vivants
 
TARIFS : 15€ (prévente), 18€ sur place
 
13 au 17 mars
FESTIVAL NOUVEAUX REGARDS
 
 
Programmation : https://www.nouveauxregardsff.com/ 
 
 
EXPOSITION TEMPORAIRE : TRESORS DE L’ART TAÏNO
16 mars – 30 juin

Affiche exposition Taïnos

L’exposition propose une immersion dans l’univers des Taïno, amérindiens des Grandes Antilles dont la culture et en particulier sa dimension artistique s’est développée à partir du IXème siècle de notre ère pour atteindre son apogée entre les XIIIème et XVème siècles. Les sociétés Taïno s’étendront dans l’archipel antillais en République dominicaine, Haïti, Porto Rico, Cuba, aux Bahamas, en Jamaïque et aux Iles Vierges jusqu’au nord des Petites Antilles.
 
Peuple du Nouveau Monde rencontré par Christophe Colomb sur l’île d’Hispaniola lors de son premier voyage en 1492, le mot « taïno » signifie « bon » et « noble » dans plusieurs dialectes Arawak insulaires. Aujourd’hui le terme taïno désigne la riche mosaïque culturelle de peuples ayant vécu dans les Grandes-Antilles et les régions limitrophes à cette période.
Bien qu’ayant un fond culturel commun trouvant ses racines dans la migration des premiers agriculteurs-potiers issus du bassin de l’Orénoque, les sociétés Taïno se sont construites en développant sur chaque île des spécifiés propres à leur culture matérielle, symbolique, linguistique et politique. Leurs croyances centrées autour du culte des cémi, esprits et divinités vénérés dans les maisons, temples ou grottes, ont donné naissance à une multitude d’objets symboliques façonnés sur des supports variés. La communion avec l’univers des esprits s’établissait lors du rituel de la cohoba, une poudre végétale hallucinogène. Omniprésent dans la vie quotidienne, spirituelle et cérémonielle l’art Taïno a produit des objets d’une esthétique incomparable, support de leur mythologie et de leur cosmogonie.
 
Conçue par le Centre Culturel Eduardo León Jimenes comme une exposition itinérante, ambassadrice de la culture de République dominicaine, Trésors de l’art Taïno a été présentée en Espagne en 2012 et en Colombie en 2017. Elle trouvait tout naturellement sa place au MACTe en Guadeloupe, au cœur des Petites-Antilles.
Née d’un partenariat entre le Mémorial ACTe et le Centre culturel Eduardo León Jimenes, cette édition présente des pièces issues de leur prestigieuse collection ainsi que des œuvres iconiques de République dominicaine provenant de la Fondation Garcia Arévalo, du Musée archéologique régional Altos de Chavón comme de l'Académie des Sciences.
Lien entre peuples et cultures de la Caraïbe, cet évènement est également l’occasion de présenter les ancêtres des Taïno présents dans les Petites-Antilles, grâce aux collections du musée départemental Edgar Clerc et à celles de l’Etat conservées par la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe.
 
Emoi esthétique, sensoriel et intellectuel, cette présentation de la culture Taïno à partir des objets emblématiques de République dominicaine nous plonge dans un univers exhumé du passé dont les racines sont toujours vivantes dans les sociétés caribéennes contemporaines.
 
Commissaires de l’exposition
 
Dominique Bonnissent
Conservatrice régionale de l’archéologie
Direction des affaires culturelles de Guadeloupe
 
Carlos Andujar
Coordinateur culturel
Centre culturel Eduardo León Jimenes
République dominicaine
 
 

 

 

 

Mercredi 20 et jeudi 21 mars

 
Séminaire académique du créole
En partenariat avec le Rectorat académie Guadeloupe
Thématique 2019 : Fanm kréyòl an mouvman : isidan, toupatou, toulè yè, jòdi é dèmen (La femme créole en action : ici, ailleurs et en tout temps)
L’objectif général de la semaine académique du créole est toujours la valorisation et l’appropriation du patrimoine de nos régions.
Programme détaillé à venir.


Samedi 23 mars

Les Rendez-vous de la généalogie
« Traces & genèse : parcours d’artistes … avec G’Ny »
 
Initiée au cœur du centre de généalogie, cette rencontre vous invite à une autre approche de la question généalogique à partir du parcours d’un artiste.
Parcours : Son histoire, son œuvre.
Traces & genèse : L’histoire de son patronyme, son enracinement, les rencontres qui font de G’Ny qui elle est à travers un parcours de vie.
 
TOUT PUBLIC
 
HEURE : 10H
Salle des congrès et des arts vivants
 
TARIFS : 12€ (plein), 8€ (réduit)
 
 

 

Samedi 23 mars

 
Spectacle/Danse
Traversée d’une œuvre à l’autre… G’Ny
Parcours de femme, Parcours de vie
 
En pleine création de son prochain album, G'Ny nous propose un concert autobiographique et promet un rendez singulier, intime, entre témoignages, projections vidéos et musique live.
Avec Stéphane Castry, Exxòs, Janluk Stanislas, Pascal Vallot, Valéry Antiope.
 
 
TOUT PUBLIC
 
HEURE : 20H
Durée : 90min
Salle des congrès et des arts vivants
 
TARIFS : 12€, 15€ (prévente), 18€ sur place


 
Mercredi 27 mars

CONCOURS
Trophées Moune de Rivel

Après le succès obtenu en 2018, année du centenaire de Moune de Rivel, l’Association pour le Développement de la Musique Traditionnelle, en partenariat avec le Rectorat de l’académie Guadeloupe, a lancé la 2ème édition des Trophées Moune de Rivel.
 
Ce concours de chant s’adresse aux élèves des écoles de musique, des écoles primaires, des collèges et des lycées.
 
Ce mercredi 27 mars marque la remise des Trophées. Winny KAONA, la présidente de l’association présentera ce temps de sensibilisation à la musique traditionnelle, ouvert au public cette année ; un rendez-vous devient transgénérationnel.
 
 
SCOLAIRES & TOUT PUBLIC
 
HEURE : 9H – 11H
Durée : 120min
Salle des congrès et des arts vivants
 
 
 
Dimanche 31 mars

 
KALAKASWÉ – Initiation danse
avec Ovide CARINDO
 
Rencontre unique et singulière avec une écriture de la danse libre, hybride tissant rythmes traditionnels et danse contemporaine avec Fanswa LADREZEAU et Daniel SAVONNIER.
Petits et grands, il ne vous reste qu’à entrer dans la danse, dans la transe !
 
TOUT PUBLIC
 
HEURE : 16H-18H
Terrasse évènementielle
 
TARIF : 5€ (tarif unique)
A partir de 3 ans.
 
 
 
Cordialement,
 
Frédéric ABIDOS
Directeur de la communication
Mémorial ACTe
 
0590 22 48 20
www.memorial-acte.fr
Facebook : Mémorial ACTe

Fichier attachéTaille
Image icon arts_culture_20190227_affiche_mactetainos.jpg266.09 Ko
Arts et Culture 
Une