Vie des établissements

"Konvwa a bèl Pawòl" à Capesterre de Marie-Galante
Le vendredi 10 Juin 2016, les élèves du collège Nelson Mandela et des écoles élémentaires André Pasbeau et Diallo Boecasse, faisant partie du Réseau d’éducation prioritaire ( REP)  de Capesterre de Marie-Galante, ont rencontré des écrivains, poètes, slammeurs et conteurs dans le cadre du  projet « Konvwa a bèl pawôl ». Il s’...
Le vendredi 10 Juin 2016, les élèves du collège Nelson Mandela et des écoles élémentaires André Pasbeau et Diallo Boecasse, faisant partie du Réseau d’éducation prioritaire ( REP)  de Capesterre de Marie-Galante, ont rencontré des écrivains, poètes, slammeurs et conteurs dans le cadre du  projet « Konvwa a bèl pawôl ». Il s’agissait pour le service culturel de la ville de Capesterre, appuyé par l’équipe de circonscription et  celle du collège, de favoriser l’ouverture culturelle et  de renforcer l’ambition, en impulsant une dynamique autour des rencontres littéraires. Parmi les thèmes de discussion abordés : « qu’est ce qu’un éditeur ? », « Comment faire œuvre d’imagination dans la création de conte ? », « Qu’est ce qu’un slam ?», «Comment devient-on poète ou écrivain ?» ou d’autres demandes plus personnelles : « Depuis quand écrivez vous ?», « Quel est votre roman préféré parmi vos créations ? », auxquelles Gisèle Pineau et Ernest Pépin, parrains de la manifestation, se sont fait un plaisir de répondre, conseillant l’écriture -plaisir.   Les échanges avec les intervenants ont permis aux élèves de toucher du doigt la réalité et les exigences des métiers d’écrivain, de conteur ou de slammeur, tout comme celui de bibliothécaire. Ces ateliers d’immersion avec les acteurs du monde littéraire et du 5ème art ont répondu aux objectifs poursuivis dans le cadre du projet REP, à savoir : garantir l’acquisition du « lire, écrire, parler» et conforter une école bienveillante et exigeante.   Nicole AZEDE Coordonnateur Education Prioritaire REP Nelson Mandela   Ce projet est mené en partenariat  avec la DAC (Division des Affaires Culturelles ), la Communauté de Communes de Marie-Galante et la bibliothèque municipale de Capesterre de Marie-Galante
Lire la suite
Valoriser les travaux des élèves effectués en AP
Le mardi 31 mai 2016, les élèves de secondes inscrits au projet « Jardin sur scène » ont présenté un merveilleux spectacle qui exposait un échantillon des travaux réalisés en accompagnement personnalisé (AP). Ces élèves ont eu l’opportunité de travailler avec le comédien Pascal MOESTA pendant quelques séances.  D’ailleurs, l’...
Le mardi 31 mai 2016, les élèves de secondes inscrits au projet « Jardin sur scène » ont présenté un merveilleux spectacle qui exposait un échantillon des travaux réalisés en accompagnement personnalisé (AP). Ces élèves ont eu l’opportunité de travailler avec le comédien Pascal MOESTA pendant quelques séances.  D’ailleurs, l’une de ses pièces « La Malbouffe » jouée pour la première fois a retenu l’attention du public chaleureux et ravi de cette collaboration. Cette pièce pointait du doigt l’alimentation des jeunes en valorisant les produits locaux. Ces comédiens en herbe qui ont additionné à l’art du spectacle vivant, l’art du son, n’ont pas hésité de mettre en avant les thèmes de l’éducation, du respect, de la famille, la relation inter génération dans quelques saynètes représentées. Dans la première partie de cette manifestation, les élèves de première L1, ont commenté des portraits réalisés dans le cadre du projet « Arts à travers les siècles » piloté par PLANTIER Nicole, professeur d’anglais et CASTAINGS Rosy. La réussite de ce projet et la beauté de ces œuvres sont dues à la motivation des élèves, à leur sérieux, leur implication mais aussi aux différents conseils prodigués par STONKO LEWEST, artiste peintre, intervenant dans ce projet. Tous les élèves, félicités par le chef d’établissement, Firmine GUAYROSO, ont apprécié les actions proposées cette année et ont hâte de découvrir celles de la rentrée prochaine !   Action pédagogique coordonnée par Rosy BELLON CASTAING professeur de lettres 
Lire la suite
Les Olympiades des valeurs de la République
Dans le cadre de l'année du sport de l'école à l'université, lancée en début d'année scolaire par la ministre de l'éducation nationale, la circonscription des Iles du Nord et l'association USEP Iles du Nord ont été primées parmi 35 projets innovants pour la rencontre sportive " Les olympiades des valeurs de la République" à Saint-Barthélemy. La...
Dans le cadre de l'année du sport de l'école à l'université, lancée en début d'année scolaire par la ministre de l'éducation nationale, la circonscription des Iles du Nord et l'association USEP Iles du Nord ont été primées parmi 35 projets innovants pour la rencontre sportive " Les olympiades des valeurs de la République" à Saint-Barthélemy. La rencontre sportive s'est déroulée le vendredi 20 Mai 2016, sur l'île de Saint-Barthélémy. 8 équipes portant 8 valeurs de la République ( liberté, égalité, fraternité, solidarité, citoyenneté, laïcité, mixité, et non à la discrimination) se sont affrontées sur des activités sportives innovantes (Cécifoot, Beach tennis, jeux aquatiques, balle ovale, défi saut et lancer). Chaque équipe était composée d'un élève de chaque école  afin de permettre aux usépiens de coopérer avec leurs camarades des autres écoles. Toutes les écoles élémentaires de St Barthélemy et St Martin, 10 au total, étaient représentées. Cette mixité a créé une solidarité dans chaque équipe: Félicitations à nos 110 usépiens qui se sont mobilisés à 100% pour les valeurs de la République!!     USEP Iles du Nord remercie la Collectivité de Saint-Barthélemy pour l'organisation et le très bon acceuil, Mme Maxor (service des sports), Mme Jacques (Directrice Gustavia) et son équipe pédagogique, le collège Mireille Choisy Mme Estienne et MMarques, tous enseignants ambassadeurs des valeurs de la République (Lydie Peter, Julie Labrit, Fabienne Pierrelas, Evelyne Doressamy, Sylvie Erin, Mirna Irca, Marilène Mayeko, Mahélia Ribere, Nicole Bellevue, Adeline Arnaud, Florence Erelie, Gildas Cueff, Jérôme Carlet, Cédrick Alvarez) et les formateurs USEP (Eléa Rubert, Andy Armongon ) qui ont contribué à la réussite de ce projet en faveur de tous les usépiens.
Lire la suite
Distinction nationale des élèves du collège Nestor de Kermadec
Dans le cadre du concours national des dix mots, les élèves de la classe de 5ème 1 du collège Nestor de Kermadec ont su charmé le jury en leur proposant une production littéraire et artistique marquée par un esprit d’Engagement. Celui de la Défense des Droits de l’Enfant. Ils ont obtenu le Prix de la Créativité, une distinction nationale qui...
Dans le cadre du concours national des dix mots, les élèves de la classe de 5ème 1 du collège Nestor de Kermadec ont su charmé le jury en leur proposant une production littéraire et artistique marquée par un esprit d’Engagement. Celui de la Défense des Droits de l’Enfant. Ils ont obtenu le Prix de la Créativité, une distinction nationale qui valorise leurs efforts et leur collège, classé REP + depuis 2014. Deux élèves, Amandine Norbert et Randy Vaurin ont représentés l’Académie de Guadeloupe, le Collège Nestor de Kermadec ainsi que la classe de 5ème 1, lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée à l’Institut de France, à Paris, le 19 mai 2016. Ils étaient accompagnés par Mme Périanayagom C., référent du projet et professeur de Lettres de la classe. Ce projet a été mené : -          avec la collaboration de Mme Amétis E. (professeur de musique), M. Ruffe A. et M. Mazaniello A. (professeurs de Technologie) et, -          avec la participation de Mme Vaurin, parent d’élève. La création proposée puise son inspiration dans l’histoire de Rose-Aimée, jeune héroïne du roman caribéen  « Rêves Amers » de Maryse Condé, connu jadis sous le titre « Haïti chérie » publié en 1991. Dans un décor haïtien, une histoire se déploie, tantôt sèche, tantôt douce. En effet, à seulement 13 ans, Rose-Aimée est obligée de quitter ses parents, trop pauvres pour s’occuper d’elle. « C’est au Cap-Haïtien que Mano emmena sa fille prendre le tap-tap, petit autobus bariolé… » Elle est alors accueillie dans une famille qui vit dans la capitale, Port-au-Prince. Maltraitée, elle connaîtra une vie de déboires jusqu’à prendre son destin en main. La sonorité du mot « tap-tap », les recherches personnelles et l’échange avec leurs camarades d’origine haïtienne ont rendus les élèves curieux. Et aussitôt, ils ont participé à un concours de dessins du plus beau « tap-tap » au sein de leur classe. Les élèves ont aussi travaillé  autour des 9 autres mots francophones. Sensibilisés aux conditions de vie pénibles des enfants en Haïti et dans le monde, l’idée nous est venue d’utiliser l’objet tap-tap afin de véhiculer des messages engagés. Une maquette nue et sommaire a alors été proposée aux élèves  qui  y ont inscrit des haïkus, des dessins et des personnages. De plus, la célèbre chanson « We are the world » de Michael Jakson, avec des passages chantés en créole haïtien ainsi qu’une lettre ouverte à l’Humanité leur ont permis renforcer leur engagement. Ce travail a créé une motivation, une complicité et un partage au sein de la classe.  Les élèves ont pris beaucoup de plaisir à chanter, à écrire des dizaines de haïkus et à dessiner. Au final, chacun a pu trouver sa place dans cette création : écriture, poésie, chant, arts plastiques. Le 19 mai 2016, le Prix de la Créativité a été remis aux élèves par Alain Rey, « éminent lexicologue, fidèle au poste, jubilant de voir célébrer la « vigueur » et la « vivacité » du français dans le temple de lettrés illustres ». Les œuvres récompensées telles que le « Tap-tap haïtien » – prix de la créativité – révèlent effectivement d’une créativité étonnante en liant singulièrement littérature et actualité, intimité et universalité, à partir d’un corpus lexical à valeur de corne d’abondance de l’imaginaire.  Antony Soron
Lire la suite
le CVL du lycée de Versailles raconte son expérience …
Durant cette année scolaire, le corps enseignant et le conseil de vie lycéenne du lycée de Versailles ont réalisé de nombreuses activités permettant ainsi aux élèves de se divertir, de découvrir, de se souvenir et de s'exprimer. "Intense, sympathique, enrichissante, différente". Ces termes ont été utilisés par les élèves du secondaire du...
Durant cette année scolaire, le corps enseignant et le conseil de vie lycéenne du lycée de Versailles ont réalisé de nombreuses activités permettant ainsi aux élèves de se divertir, de découvrir, de se souvenir et de s'exprimer. "Intense, sympathique, enrichissante, différente". Ces termes ont été utilisés par les élèves du secondaire du Pensionnat de Versailles pour qualifier cette année scolaire qui fut riche en évènements". En effet dès le début de l'année nous avons organisé des cafés philo, avec des thèmes en rapport avec l’actualité, à l'instar d'un débat sur le développement durable à l'approche de la COP 21, mais aussi un débat sur la laïcité, et sur la discrimination . Par ailleurs, nous avons eu la chance de pouvoir échanger avec des professionnels comme le docteur Henri Joseph, ou bien un professeur de droit à l'université de Fouillole… D'autre part, nous avons pu participer à certaines commémorations comme celles du 11 Novembre 2015, et du 8 Mai 2016 au Champ d'Arbaud en hommage aux armistices de la guerre 1914-1918 et de la guerre 1939-1945. Ainsi, nous avons pu réaliser quel était réellement le rôle des Antilles durant les conflits mondiaux, et qui en étaient les acteurs. D'ailleurs l'une de ces manifestations a permis à un grand nombre d’entre nous de rendre hommage à un homme souvent oublié, rarement mentionné, mais qui s'est grandement battu pour une France et une Guadeloupe libre. Cet homme était gouverneur; "un gouverneur noir au service d'un peuple noir ". Cet homme était le gouverneur Félix Eboué. Et pour appuyer ces commémorations, onze d’entre nous avons tenu a participer au Concours National de la Résistance et de la Déportation organisé par l'Education Nationale dont le thème retenu est : Résister par l'art et la littérature. Et c'est avec fierté que notre lycée s'est vu récompensé avec six lauréats concernant l'oeuvre collective et deux lauréates (premier et second prix), pour la composition individuelle. Par ailleurs, une autre de nos camarades de "VALEURS DE LA REPUBLIQUE", le CVL du LG de Versailles, raconte son expérience … TS a reçu le troisième prix régional au Concours de Plaidoiries du Mémorial de Caen. Au mois de Mai, l'établissement a activement participé à la Semaine de la Presse avec l'intervention de la rédactrice en chef de Guadeloupe 1ère, Madame Yolaine Poletti-Duflo .Cela s’est concrétisé par une visite dans les locaux de Guadeloupe 1ère, la participation au concours d'art de la Semaine de la Presse ainsi qu’avec des jeux de culture générale , tel "Questions pour un guignol», que nous avons organisés nous-mêmes. Par ailleurs dans le cadre de la semaine de la Défense et à l'approche du 8 Mai 2016 , nous avons pu rencontrer et discuter avec des militaires à propos de leur métier, et de la situation actuelle de la France dans le monde; ce fut une rencontre passionnante qui a suscité des vocations !En outre, la Semaine des Langues a permis à tout un chacun de découvrir des cultures, et langues différentes à travers des chants, des scénettes, des danses, des poèmes… Pour finir nous remercions vivement l'équipe pédagogique, en particulier Madame Rosambert pour son soutien indéfectible et sa disponibilité ainsi que tous les intervenants extérieurs qui ont su libérer de leur temps pour nous. Nous adressons à nos professeurs, à notre chef d’établissement un vif remerciement pour cette année riche en activités, intense en débat.   Emmanuelle ANNEROSE, élève de 1ère ES Présidente du CVL du LG de Versailles
Lire la suite