L'espagnol dans l'académie Guadeloupe

Mot de rentrée de l’IA-IPR (2019/2020)

Mesdames,

Messieurs,

Chers professeurs d’espagnol, 

J’ai pris mes fonctions d’IA-IPR d'espagnol au 1er septembre 2016 et c’est avec un enthousiasme renouvelé que j’ai continué à vous accompagner dans vos missions au cours de ces trois années. 

Notre travail conjoint a permis de conforter la place conséquente qu’occupe la discipline, non seulement au sein des établissements du 1er et de 2nd degré, mais aussi plus généralement au sein de l’académie toute entière. En effet, au delà de la culture hispanique que suppose son enseignement, l’espagnol a conforté sa place de vecteur de culture générale pour nos élèves, 

L’engouement des élèves pour l’espagnol est réel, dès les classes de primaire, nombreux sont ceux qui peuvent bénéficier de cet enseignement. D’ailleurs le nombre de professeurs du secondaire qui interviennent en primaire est en constante hausse depuis 2016. 

Cet attachement manifeste des élèves pour l’espagnol est entretenu par vos pratiques pédagogiques innovantes et votre volonté constante de former les esprits de tous les élèves contre les préjugés. 

Notre académie vit à l’heure caribéenne et elle se nourrit des échanges avec les îles voisines, dans une logique de partage et de respect réciproque. 

Nous devons poursuivre et intensifier le travail déjà amorcé pour fournir une véritable réflexion pédagogique sur la langue et les cultures des pays où elle est parlée. 

Dans cette même logique, la démarche de continuité effective de Cycle ou de niveaux (CM2/ 6ème et 3ème / 2nde) a été amorcée et vous avez été nombreux à manifester votre intérêt pour ces temps de travail sur l’harmonisation des pratiques entre professeurs du même bassin. 

Cette année 2019-2020 sera celle des grands enjeux du lycée :

Mise en place de la réforme du lycée pour la voie générale et technologique avec le nouveau Bac 2021, préparation de la réforme de la voie professionnelle avec un nouveau Bac 2022. Les temporalités ne sont pas les mêmes, mais les enjeux sont réels et le travail de formation et d’accompagnement des équipes enseignantes sera bien effectif. 

Les professeurs de LGT seront dès ce 2ème trimestre particulièrement sollicités et je tiens à leur manifester tout mon soutien, mais aussi et surtout toute ma confiance. Plus encore que les années précédentes, il s’agira pour moi d’être à leur écoute, de comprendre leurs difficultés et de proposer des remédiations, tout en exigeant un total professionnalisme de leur part. 

Cette année nous avons, l’équipe de formateurs et moi, à souhait de mettre en place un pilotage disciplinaire davantage orienté vers des stages d'initiative locale. Nous sommes désireux d’offrir un accompagnement aux enseignants, en formalisant des temps de travail en équipe sur une échelle donnée (établissement et / ou bassin) et d’être ainsi en mesure d’apporter en contexte, les réponses les mieux appropriées aux problématiques métiers rencontrées. 

Ces temps de travail contextualisés doivent compléter les apports des stages du PAF, mais aussi permettre de réinvestir ces contenus didactiques et pédagogiques en veillant à leur adaptation à la réalité du contexte d’exercice. 

Je vous adresse à toutes et à tous, mes plus sincères remerciements pour votre investissement auprès de vos élèves et la qualité du travail en collectif que vous fournissez. Les bons résultats déjà obtenus méritent que vous soyez félicités et je vous exhorte à porter tous vos efforts afin d'identifier les leviers pour surmonter les obstacles qui existent. 


L’IA-IPR d’espagnol, 

Madame Gaëlle Combé