Accueil

A la une

Une 1ère réussie pour les élus du CVC
Organisé par les élus du CVC du collège Joseph PITAT et leur CPE, dans les locaux de leur collège, ce premier "inter CVC"  a réuni des représentants élus des collèges Rémi NAINSOUTA à Saint-Claude et de Joseph PITAT à Basse-Terre le vendredi 8 décembre 2017. Ce regroupement de 22 élèves représentants des deux  conseils de vie collégienne a constitué un temps fort  et visait à valoriser l'engagement des jeunes, leurs compétences en faveur de la lutte contre le harcèlement. La matinée a débuté de façon solennelle par le discours d’ouverture prononcé par la déléguée académique à la vie collégienne, Mme LACEMON. Encadrés par leurs chefs d’établissement  et CPE respectifs,  ces élus ont travaillé  toute la matinée en ateliers : Atelier 1 « Comment le CVC peut-il participer à la lutte contre le harcèlement ? ». Exposé à partir  du diaporama réalisé  par les élèves du collège Joseph Pitat, Témoignages, échanges et discussion animés par Mme LACEMON, déléguée académique à la vie collégienne , M.LOZA, Equipier Mobile de Sécurité  et Mme ALBERI, assistante sociale. Atelier 2 « Pour vivre ensemble, cherchons des équilibres : argumenter, négocier, décider … ». Séance de relaxation, discussion à visée démocratique et appropriation de techniques de communication et d’argumentation animée par Mme MATHIEU, professeur du collège PITAT et maître PNL. Après les travaux de restitution en fin de matinée, les élèves ont partagé un moment convivial avec l’ensemble des adultes présents et ont pu assister à l’engagement des autres élèves du collège PITAT mobilisés pour le TÉLÉTHON. Gageons que la mission de ces élus au sein de leur établissement permettra l’expérimentation et la mise en pratique  de ce qu’ils auront appris auprès de tous leurs camarades. Mme LACEMON, déléguée académique à la vie collégienne a salué cette volonté des élèves  de créer du lien entre les établissements, de partager leurs expériences d’élus du CVC et de mener une réflexion autour de l’appropriation des valeurs de la République. C’est avec joie que les élus CVC du collège PITAT ont accueilli l’invitation formulée par Naïma, vice-présidente du CVC de Rémi NAINSOUTA à renouveler cette expérience au collège de SAINT-CLAUDE dès le 2ème trimestre. Nous leur souhaitons d’ores et déjà de riches travaux.   La Conseillère Principale d’Education du collège Joseph PITAT Lucette PIOCHE
Organisé par les élus du CVC du collège Joseph PITAT et leur CPE, dans les locaux de leur collège, ce premier "inter CVC"  a réuni des représentants élus des collèges Rémi NAINSOUTA à Saint-Claude et de Joseph PITAT à Basse-Terre le vendredi 8 décembre 2017. Ce regroupement de 22 élèves représentants des deux  conseils de vie collégienne a...
Une 1ère réussie pour les élus du CVC du collège Joseph PITAT
Une 1ère réussie pour les élus du CVC du collège Joseph PITAT : Réunir les conseils de vie collégienne de Basse-Terre et de Saint-Claude !   Organisé par les élus du CVC du collège Joseph PITAT et leur CPE, dans les locaux de leur collège, ce premier  inter CVC  a réuni des représentants élus des collèges Rémi NAINSOUTA (Saint-Claude) et de Joseph PITAT (Basse-Terre) le vendredi 8 décembre 2017 de 8h30 à 12h30. Ce regroupement de 22 élèves représentants des deux  conseils de vie collégienne a constitué un temps fort  et visait à valoriser l'engagement des jeunes, leurs compétences en faveur de la lutte contre le harcèlement. La matinée a débuté de façon solennelle par le discours d’ouverture prononcé par la déléguée académique à la vie collégienne, Mme LACEMON. Encadrés par leurs chefs d’établissement  et CPE respectifs,  ces élus ont travaillé  toute la matinée en ateliers : Atelier 1 « Comment le CVC peut-il participer à la lutte contre le harcèlement ? ». Exposé à partir  du diaporama réalisé  par les élèves du collège Joseph Pitat, Témoignages, échanges et discussion animés par Mme LACEMON, déléguée académique à la vie collégienne , M.LOZA, Equipier Mobile de Sécurité  et Mme ALBERI, assistante sociale. Atelier 2 « Pour vivre ensemble, cherchons des équilibres : argumenter, négocier, décider … ». Séance de relaxation, discussion à visée démocratique et appropriation de techniques de communication et d’argumentation animée par Mme MATHIEU, professeur du collège PITAT et maître PNL. Après les travaux de restitution en fin de matinée, les élèves ont partagé un moment convivial avec l’ensemble des adultes présents et ont pu assister à l’engagement des autres élèves du collège PITAT mobilisés pour le TÉLÉTHON. Gageons que la mission de ces élus au sein de leur établissement permettra l’expérimentation et la mise en pratique  de ce qu’ils auront appris auprès de tous leurs camarades. Mme LACEMON, déléguée académique à la vie collégienne a salué cette volonté des élèves  de créer du lien entre les établissements, de partager leurs expériences d’élus du CVC et de mener une réflexion autour de l’appropriation des valeurs de la République. C’est avec joie que les élus CVC du collège PITAT ont accueilli l’invitation formulée par Naïma, vice-présidente du CVC de Rémi NAINSOUTA à renouveler cette expérience au collège de SAINT-CLAUDE dès le 2ème trimestre. Nous leur souhaitons d’ores et déjà de riches travaux.   La Conseillère Principale d’Education du collège Joseph PITAT Lucette PIOCHE
Une 1ère réussie pour les élus du CVC du collège Joseph PITAT : Réunir les conseils de vie collégienne de Basse-Terre et de Saint-Claude !   Organisé par les élus du CVC du collège Joseph PITAT et leur CPE, dans les locaux de leur collège, ce premier  inter CVC  a réuni des représentants élus des collèges Rémi NAINSOUTA (Saint-Claude) et de Joseph...
"Regards croisés sur le corps en contexte antillais"
Dans le cadre de la formation des étudiants de CPGE et de BTS, le lycée de Baimbridge a proposé aux étudiants une conférence sur le thème d’étude en culture générale, « le corps » le 14 décembre. Il s’agissait d’étudier le corps dans une perspective artistique et sociologique située dans le contexte local. Trois personnalités sont venues à la rencontre des étudiants pour un échange à partir de leur domaine de recherche. Attentive au subtil déséquilibre du corps dans la danse gwoka, Léna Blou a théorisé son analyse à travers le concept du bigidi mé pa tonbé. Elle explique comment l’art du déséquilibre maîtrisé correspond à un aspect essentiel de notre identité culturelle. Figure tutélaire du Ka, Jacqueline Cachemire-Thôle nous raconte, à partir de son expérience personnelle, la lente reconnaissance sociale du gwoka et la manière dont elle a transformé l’interdit que représentait cette musique en outil de libération artistique par la danse. Observatrice méthodique de nos comportements passés et actuels, Stéphanie Mulot a étudié les rapports entre les hommes et les femmes aux Antilles. Elle montre comment s’est construit, depuis l’esclavage, un discours visant à érotiser le corps de la femme noire. Les 70 étudiants ont vivement apprécié les communications et sont sortis enrichis de cette expérience intellectuelle, artistique et humaine.
Dans le cadre de la formation des étudiants de CPGE et de BTS, le lycée de Baimbridge a proposé aux étudiants une conférence sur le thème d’étude en culture générale, « le corps » le 14 décembre. Il s’agissait d’étudier le corps dans une perspective artistique et sociologique située dans le contexte local. Trois personnalités sont venues à la...
Un journal spécial "Laïcité"
A l'occasion de la Journée de la Laïcité du 9 décembre 2017, les élèves de Saint-Martin ont réalisé un journal spécial "Laïcité" en collaboration avec le journal Le Pellican. Cette journée donne dans les établissements scolaires, l'occasion de rappeler l'importance d'une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de l’école et de la République, ainsi que des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui lui sont étroitement liées. C’est d’ailleurs l’une des missions de l’école de transmettre aux élèves ces valeurs. Chaque année, de nouvelles ressources sont proposées pour accompagner les enseignants dans ce travail. A Saint-Martin, les enseignants et les élèves du premier degré ont redoublé d’efforts et d’imagination pour réaliser des travaux autour de thèmes tels que le respect d’autrui ou encore la lutte contre l’exclusion. Cette édition spéciale est un condensé des résultats des travaux des élèves réalisés en classe.   (Edito extrait du journal Le Pellican du 151218)
A l'occasion de la Journée de la Laïcité du 9 décembre 2017, les élèves de Saint-Martin ont réalisé un journal spécial "Laïcité" en collaboration avec le journal Le Pellican. Cette journée donne dans les établissements scolaires, l'occasion de rappeler l'importance d'une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de l’école et de la République,...
Saint-Barthélemy lance sa 1ère aire marine éducative
Au mois de juin, la classe de CM1 de Madame Guéry de l’école élémentaire publique de  Gustavia, s’est inscrite pour le projet des aires marines éducatives. Les ministères de l’Environnement, des Outremers, de l’Education nationale et l’Agence des Aires Marines Protégées ont en effet accepté l’inscription pour ce projet. Une « Aire Marine Educative » est une aire marine côtière gérée par des écoliers du niveau primaire de manière participative selon les principes décrits dans une Charte. C’est donc un projet pédagogique visant à enseigner l’écocitoyenneté, informer sur le milieu marin et encourager le jeune public à protéger ses milieux.   L’agence territoriale de l’environnement de Saint-Barthélemy va s’associer à l’école de Gustavia, en tant que référent, afin d’apporter aux élèves leur expertise et expérience.    Pour lancer cette AME, une première réunion de lancement s’est déroulée ce jeudi 7 décembre 2017 à l’école de Gustavia avec Madame Berton (Agence territoriale de l’environnement), Madame Guéry (CM1 Gustavia), Madame Jacques (Elue chargé de l’environnement), Monsieur Elice (Conseiller pédagogique, Education nationale), et aussi la présence de deux scientifiques Monsieur Claude Bouchon, professeur émérite en écologie marine de l’université des Antilles-Guyane et Madame Yolande Bouchon, ingénieur à l’université Antilles-Guyane.   Les élèves pourront s’appuyer sur leur expertise pour leur AME. Madame Jacques, l’élue mais aussi la directrice de l’école souhaite organiser un temps fort sur l’environnement à la fin de l’année où l’AME pourra être aussi valorisée.   JLE
Au mois de juin, la classe de CM1 de Madame Guéry de l’école élémentaire publique de  Gustavia, s’est inscrite pour le projet des aires marines éducatives. Les ministères de l’Environnement, des Outremers, de l’Education nationale et l’Agence des Aires Marines Protégées ont en effet accepté l’inscription pour ce projet. Une « Aire Marine...