Education Artistique et Actions Culturelles (D.A.A.C)

Robotique First 2021 : nos élèves « bâtisseurs de ville »

Le projet “Robotique First” est une compétition internationale de robots basée sur un défi scientifique de notre époque, mené en partenariat entre l’Archipel des Sciences et le Rectorat(DAAC). Chaque année, ce projet invite les primaires et les collèges (9 – 14 ans) à s’engager dans la Première Ligue de Légo pour un défi scientifique basé sur la recherche, l’imagination, le design et la conception.

 cf article « lancement de Robotique FIRST 2021 :

 http://pedagogie.ac-guadeloupe.fr/education_artistique_et_actions_culturelles_daac/robotique_first_2021

En raison de l’annulation de l’édition 2020 due à la crise sanitaire, les organisateurs ont décidé de reconduire la thématique de l’année dernière : « City Shaper » (“bâtisseur de ville”).

Cette année, la compétition s’est déroulée en interne, dans l’Académie, rassemblant 7 équipes :

  • Ecole Maurice Annerose (Pointe-Noire)
  • Collège Appel du 18 Juin (Lamentin)
  • Collège Félix Eboué (Petit-Bourg)
  • Collège Alexandre Isaac (Abymes)
  • Ecole Robert Narayanan (Port-Louis)
  • Collège de Port-Louis
  • Collège Maurice Satineau (Baie-Mahault)

 8 semaines minimum sont nécessaires pour concevoir un robot capable de mener à bien une série d’épreuves. Un kit de pièces LEGO et Mindstorms avec capteurs, moteurs et brique programmable est prêtés aux établissements inscrits afin que les élèves puissent mener à bien leur projet, soutenus par leurs enseignants et leur coach. Les jeunes jouent et apprennent avec une démarche professionnelle, en s’exerçant à une expérience collaborative et créative afin de répondre à un enjeu majeur de société.

4 axes principaux d’évaluation articulent ce projet : conception et programmation du robot, projet de recherche, travail en équipe, et performance sur le terrain de jeu.

 

La remise des prix a eu lieu vendredi 11 juin au Rectorat et a permis de féliciter tous les participants, élèves et organisateurs. L’Archipel des Sciences s’est encore une fois réjouie de cette belle aventure, dans laquelle les élèves ont montré un travail formidable, dans un esprit autant collaboratif que compétitif.

Ce projet ambitieux fait donc l’unanimité pour les jeunes comme les accompagnateurs.

 

Les partenaires privés comme la Maïf, la fondation Blandin, ont largement contribué à la mise en place et au maintien de cette manifestation. Ils ont rappelé l’intérêt d’un tel projet pour nos jeunes guadeloupéens.

 

Mme La Rectrice a précisé qu’elle se réjouissait de voir la réussite de cette compétition, placée au carrefour des compétences disciplinaires et comme un vecteur force de la motivation des élèves.

 

Différents témoignages confirment de l’engouement pour ce projet :

 

 ▪ M. DE SAN MATEO, Professeur d’Histoire-Géographie, M. CONVERTY, Professeur de Technologie, et Mme GALLY, Professeur de Technologie, de l’équipe de « AIR SATINEAU » du collège de Baie Mahault : « Il s’agit de mobiliser un groupe d’élèves de 5e et de 4e afin de les sensibiliser à un sujet d’actualité : les enjeux de la ville propre de demain. Ce concours a permis à des élèves d’âges et de classes différents de travailler ensemble et d’élaborer des stratégies pour mener à bien les projets. Ils ont pu se familiariser à la programmation et réaliser un travail de recherches sur les différents systèmes de filtration de l’air. » (Projet visant à améliorer la qualité de l’air dans une ville)

 Mme Jacobson de l’école de Port Louis : « Une année scolaire que les élèves n'oublieront pas. Ils sont fiers et heureux d'avoir participé au concours robotique first, un projet qui les a tenus en haleine. Quoiqu'il se passe, ils ont obtenu le plus grand des prix : celui de la confiance en soi. Ils ont travaillé avec plaisir tout en intégrant les valeurs de coopération et de respect. »

 ▪ Mme Alberto, du collège de Port Louis : « le concours Robotique First est très intéressant et enrichissant pour les élèves car il leur permet de travailler sur différents domaines. J'ai participé cette année avec une classe d'élèves de 5ème. Ils ont pu travailler en équipe, réaliser des programmes, faire des tests, réaliser des maquettes, travailler sur leur présentation orale. Lors de l'épreuve du concours, ils ont donné le meilleur pour présenter leurs différents travaux, et certains se sont révélés. Avec une organisation améliorée l’année prochaine, nous arriverons à un meilleur à un meilleur résultat, mais je suis très fière de mes élèves. » (Projet pour récupérer l’énergie physique et mécanique des sportifs et la transformer en énergie électrique)

 ▪ M. Potiron :  jury de cette édition accompagné de M. Stéphan, Mme Epaminondas, et M. Cornely : « Agréablement surpris par la qualité du travail fourni par les équipes, avec des projets bien ficelés, des programmations de robots de qualité. Le travail des enseignants et des coaches est admirable, dans leur temps et leur engagement. C’est très encouragement et nous sommes ravis d’avoir réussi à maintenir cette édition cette année, contre celle qui a dû être annulée l’an passé. Félicitations à toutes ces équipes qui ont réussi à aller jusqu’au bout, à présenter leurs épreuves, y compris celle des valeurs fondamentales. Et un grand merci également à tous les chefs d’établissements qui ont permis au jury d’être accueilli dans les écoles et collèges pour les évaluations sur l’ensemble de l’académie.

Palmarès de la compétition :

  • Prix de l’Académie : Collège Alexandre Isaac – Les Abymes
  • Prix des valeurs fondamentales : Collège  Satineau – Baie-Mahault
  • Prix du meilleur projet : Ecole Maurice Annerose – Pointe-Noire
  • Prix du meilleur coach : Collège de Port-Louis
  • Prix du meilleur design : Ecole Robert Narayanan – Port-Louis
  • Prix du meilleur robot : Collège Appel du 18 juin – Lamentin
  • Prix spécial du jury : Collège de Port-Louis

  Texte et photos de Caroline TOURNEBISE (DAAC)