Philosophie

L'engagement de Heidegger pour le nazisme invalide-t-il l’ensemble de son œuvre philosophique ?

La publication de ses Cahiers noirs révèle l’ampleur de l’antisémitisme de Martin Heidegger. Son engagement pour le nazisme invalide-t-il l’ensemble de son œuvre philosophique ? Le débat est relancé.

Celui par qui la nouvelle « affaire Heidegger » arrive se nomme Peter Trawny. Professeur à l’université de Wuppertal (Allemagne), il est l’un des meilleurs connaisseurs de la philosophie de Martin Heidegger, et supervise depuis plusieurs années la publication de ses œuvres complètes, selon l’ordre très strict que ce dernier avait indiqué. Or, dans les inédits figuraient jusqu’à récemment les Cahiers noirs ? : il s’agit de 34 cahiers à couverture noire (d’où leur nom), représentant plus de 1?000 pages écrites à la main entre 1930 et 1970, dans lesquelles le philosophe livre ses pensées les plus intimes. Ces cahiers sont actuellement en cours de publication outre-Rhin, sous le contrôle de P. Trawny. Or, parallèlement, le même P. Trawny a écrit un petit essai, traduit presque immédiatement en français?:Heidegger et l’antisémitisme, sur les Cahiers noirs. L’auteur, que l’on ne peut pas suspecter d’« antiheideggerisme primaire », y démontre le caractère brutalement antisémite du plus célèbre philosophe du 20e siècle. L’adhésion de celui-ci au nazisme était connue. Mais l’intrication de l’antisémitisme avec sa pensée philosophique était jusqu’ici sujette à débat. Explications.?

Lire la suite 

Philosophie 
Actualités
Nuage de mot 
Heidegger