formation continue

Préparation à l'agrégation interne - 8 octobre 2014

Séance de travail sur le langage L'étude de texte 

La prochaine demie-journée de préparation à l'agrégation interne de philosophie aura lieu mercredi 8 octobre prochain au lycée général et technologique Baimbridge, boulevard des Héros aux Abymes.

Après la première séance de mercredi 24 septembre consacrée à la dissertation sur la notion de "réel", c'est au tour de l'étude de texte sur la notion de "langage" qui fera l'objet des travaux du jour. Plus précisément deux textes seront présentés par Jenner Bedminister et Yannick Louarn. Benjamin Mamie et Gaëlle Lorrain seront de jury.

S'il s'agit d'une séance de préparation à l'agrégation interne de philosophie, elle n'est pas seulement réservée aux inscrits du concours. 

Pour rappel : les inscriptions aux concours sont actuellement ouvertes et le seront jusqu'au 21 octobre prochain. 

Philosophie 
Actualités

Les Rencontres de Langres

Rencontres Philosophiques de Langres 

Les Rencontres Philosophiques de Langres (RPL) sont initiées
par le ministère de l’éducation nationale, organisées par le Forum
Diderot-Langres et la ville de Langres.

Missions
et objectifs des Rencontres Philosophiques de Langres :

Créer, en
une manifestation ouverte, exigeante tout en étant accessible à un large
public, un lieu et un temps de rencontre pour tous les amateurs de philosophie

  • une ville, Langres
  • trois jours, le premier week-end
    d'automne
  • autour d'une notion philosophique
    fondamentale 

Vivre
pendant trois jours au rythme de la philosophie

  • pour élargir et approfondir sa réflexion,
  • pour rencontrer et échanger,
  • pour partager le plaisir d'apprendre
    et de comprendre 

Proposer des
approches diverses et ambitieuses de la philosophie

  • conférences
  • débats
  • rencontre avec des auteurs
  • propositions culturelles multiples :
    films, expositions, spectacle vivant, installations, lectures 
  • ... pour une
    approche multiple et sensible de la thématique choisie 

Assurer la
formation continue des professeurs de philosophie  

  • afin qu'ils approfondissent leurs
    connaissances disciplinaires,
  • afin qu'ils s'approprient les
    nouvelles modalités d'intervention en amont de la classe terminale,
  • afin qu'eux aussi échangent sur leurs
    pratiques pédagogiques pour améliorer sans cesse leur enseignement 

Inscrire la
manifestation dans un territoire au patrimoine prestigieux 

  • la ville natale de Diderot, les
    Remparts, la Maison des Lumières Denis Diderot
  • une ville de taille moyenne riche de
    son histoire, de son architecture et de sa dynamique culturelle

_____

 

"Les quatrièmes Rencontres philosophiques de Langres seront consacrées
cette année à l'histoire
.

Quel sens donner aujourd'hui à ce terme ? Peut-on y
voir autre chose qu'un « vieux nom » autour duquel se cristallisent « romans nationaux
» et « politiques mémorielles » (Hartog) ? Et le philosophe peut-il seulement
encore en parler après la faillite des téléologies métahistoriques et l'advenue
d'une « science » historique, plus proche apparemment des sciences « sociales
» (Hulak) ? Assurément : car s'affrontent toujours plusieurs conceptions de
l'histoire (science positiviste du document, histoire des Annales,
microhistoire) (Jouhaud), qui justifient de s'attarder sur le travail de
l'historien, sur ses objets, sur la place qu'y tiennent historiographie,
philologie, herméneutique (Thouard). Si l'opposition entre « histoire » et «
événement » semble dépassée, ou s'il n'y a plus de « lois » de l'histoire,
cela n'implique pas qu'une notion comme celle de « régime d'historicité »
soit plus claire (Binoche), qu'il ne faille pas approfondir le concept de «
causalité » ou d'histoire « contrefactuelle » (Drouet/Fleury), réfléchir plus
avant à la contingence historique, au rôle des individus (Loriga) et des «
acteurs » de l'histoire (Bouton), s'appuyer, enfin, non sur les seules
fictions littéraires (Mathias), mais sur la philosophie de la connaissance
pour construire une « épistémologie des croyances démocratiques » (Rauzy) et
sur la métaphysique pour simplement comprendre la nature de ce qui est. Le XXème siècle, et c'est heureux, aura sonné
le glas, pressenti par le grand Cournot, de maints faux clivages :
anthropologues, ethnologues, historiens, sociologues et philosophes doutent
tous désormais des stricts dualismes entre fait et valeur, explication et
compréhension, sciences exactes et sciences humaines. Le moment est peut-être
venu de se ressaisir de ce « très vieux nom d'histoire » pour y trouver « une
nouvelle façon d'articuler les trois catégories du passé, du présent et du
futur, dont les communautés humaines ont toujours eu besoin pour régler leur
vivre ensemble » (Hartog). Mais les seuls récits n'y suffiront pas. L'emprise
de l'homme sur la nature, l'essor des biotechnologies, les menaces qui pèsent
sur la biodiversité, la globalisation même de l'histoire, l'omniprésence des
conflits imposent à tout agent rationnel et responsable la poursuite de la
vérité et l'investigation des propriétés essentielles des choses : c'est donc
encore et toujours au philosophe qu'il revient, et de plein droit,
d'approfondir inlassablement les concepts d'histoire, mais aussi de science,
de croyance, de connaissance et de réalité, pour répondre aux défis scientifiques,
éthiques et politiques majeurs qui sont aujourd'hui devant nous." Claudine Tiercelin

Claudine Tiercelin 

 

Au programme des Rencontres 2014

Rencontres de Langres 2014 

Vendredi 19 septembre 2014

Ouverture des Rencontres Philosophiques de Langres

L’histoire en question

Conférence inaugurale ouverte au public

Paul Mathias, inspecteur de l’Education nationale, Doyen du
groupe philosophie

L’histoire : les avatars d’un très vieux nom

François Hartog, Directeur d’études à l’EHESS

« Ce sont les hommes qui font l’histoire » : action et
événement historique

Christophe Bouton, Professeur de philosophie à l’université
Bordeaux-Montaigne

Samedi 20 septembre 2014

La causalité historique sans les lois de l’histoire

Jean-Mathias Fleury, Enseignant au lycée Langevin-Wallon de
Champigny

et Isabelle Drouet, Maître de conférences à l’université
Paris-Sorbonne

Les deux herméneutiques de l’historien, De la biographie à
l’histoire

Denis Thouard, Directeur de recherche au CNRS, Sabina
Loriga, Directrice d’études à l’EHESS

L’écriture comme événement : de la source à l’objet, du
document au texte, du contexte à la contextualisation

Christian Jouhaud, Directeur d’études à l’EHESS

La philosophie face à l’histoire des historiens

Florence Hulak, Maître de conférences à l’université Paris 8

Histoire, événement, historicités

Bertrand Binoche, Professeur de philosophie à l’université
Paris 1-Panthéon-Sorbonne

Les leçons de l’histoire : pour une épistémologie des
croyances démocratiques

Jean-Baptiste Rauzy, Professeur à l’université Paris 4 –
Sorbonne

Dimanche 21 septembre 2014

Nature et histoire

Claudine Tiercelin, Professeur au Collège de France et
Présidente du Comité Scientifique des Rencontres Philosophiques de Langres

___

Aussi, vérité et sens pourraient n'être que des dénominations
factices pour qualifier, à des fins de commodité cognitive ou pratique, une
réalité échappant formellement à nos interprétations normatives. Mais, si des
artifices linguistiques peuvent seuls nous guider, dans la détermination de
notre histoire, faut-il en déduire que la littérature et la fiction suffisent
à la vérité et au sens d'un monde « inquestionnablement » nôtre ? Les sciences
universitaires et la poésie seraient-elles indifféremment capables de nous
instruire sur la réalité historiquement constituée de notre existence ?

Penser l'histoire nous porte à remettre en question les
catégories les plus structurantes de notre compréhension de notre présent.
Les récits de l'histoire constituent de multiples biais pour poser la
question de l'existence comme histoire et donc de l'histoire comme
anthropologie.

En philosophie, le thème de l'histoire semble ne pas devoir poser
de difficultés importantes et se rapporter à des questions de « causalité »
ou, mieux, de « sens ».

Mais la question de la causalité historique n'est pas anodine,
un événement n'étant pas un simple fait, ni même une simple succession de
faits. Car il faut non seulement y démêler des échelles multiples de causes
irréductibles à une loi de causalité, mais, ce faisant, y ajuster aussi des interprétations
multiples, comme si le regard porté sur les événements constituait une
modalité essentielle de la réalité même de ces événements." Paul Mathias

Paul Mathias

 

Philosophie 
Actualités

La formation en Guadeloupe

  1. L'IPR: Gabrielle Guillaume
  2. La formation continue
    CREFOC: Cellule rectorale de la formation continue 0590385897 Elabore le cahier des charges du plan académique de formation (PAF) et met en place les actions non prévues Michelle JEANNE-ROSE Déléguée Académique à la Formation Continue
    DIFOR : Division de la formation 0590385927 Assure la logistique administrative et financière de la formation continue
    SAFOR : Service académique de la formation continue 0590385927 Convoque les stagiaires et les formateurs Etablit les ordres de mission pour les formations
    IUFM : Institut universitaire des maîtres 0590213858 Met en oeuvre les actions du PAF arrêtées par le Recteur
    Responsable du pôle sciences, EIST, formation de formateurs 0590385941 Alain GUILLAUME
    Correspondant de la formation en SVT 0590385924 Jean Marie CESARUS
  3. Lien vers le site de formation
Sciences de la Vie et de la Terre 
Formations