Philosophie

Guillaume Guillon-Lethière. Commémoration d'un peintre méconnu

Guillon Lethière, peintre Saintannais Guillon Lethière - Traité de Leoben, 17 avril 1797

Un peintre méconnu, originaire de Sainte-Anne, contemporain de David : Guillaume Guillon-Lethière…

Fils légitimé d’un magistrat de la colonie et d’une Afro-descendante affranchie, Guillaume Guillon-Lethière étudie la peinture, à Rouen sous la férule de Descamps, puis à Paris chez Doyen. Pendant cette période d’apprentissage, Lethière devient l’ami du chevalier de Saint-George et du général Dumas. En 1784, il remporte le prestigieux prix de Rome et part séjourner au palais Mancini. En 1807, Lethière obtient le poste très convoité de directeur de l’Académie de France à Rome qu’il occupe pendant 9 ans. Elu dès 1816 à l’Académie des beaux-arts, Lethière, soupçonné d’être peu favorable aux Bourbons et peut-être aussi pénalisé par ses origines, doit attendre deux ans avant que son entrée soit entérinée par Louis XVIII. En 1819, il est nommé professeur à l’École des beaux-arts de Paris.

L’œuvre de Lethière, résolument néo-classique, se partage entre des peintures d’inspiration mythologique, des évocations de l’histoire de France et des portraits. On lui doit également de très nombreux dessins.

A l’initiative du Conseil de la Culture de l’Education et de l’environnement (C.C.E.E.) (Région Guadeloupe) cet artiste guadeloupéen est inscrit à la commémoration nationale du bicentenaire de sa nomination à l’Académie des Beaux-Arts (1818-2018).

Philosophie 
En Guadeloupe