Philosophie

L'enseignement de la philosophie en lycée professionnel

Démocratisation de l'enseignement avec la création d'un baccalauréat professionnel 

Avec la création du baccalauréat professionnel en 1985, la voie professionnelle accédait, officiellement, au même statut que les deux autres voies, générale et technologique. Cet enrichissement, par la diversification des parcours scolaires, aura permis de faire progresser la démocratisation de l'enseignement. À la session 2006, on compte 98 500 bacheliers professionnels, qui représentent 19% de l'ensemble des bacheliers. Si 34,6% d'une génération obtient un baccalauréat général, 17,5% obtient un baccalauréat technologique et 12% un baccalauréat professionnel.

Un mouvement de démocratisation qui reste ségrégatif 

Pourtant, en dépit des volontés et des discours sur "l'égale dignité" des trois voies, il reste, et les constats en sont récurrents, que le mouvement de démocratisation de l'enseignement demeure "ségrégatif" : "… les inégalités de cursus se sont dans une large mesure substituées aux inégalités d'accès […] les différentes filières du bac jouent le rôle différenciateur exercé antérieurement par l'accès au bac". La construction des inégalités de scolarisation, Françoise Œuvrard, in Agnès Van Zanten (dir.), L'école. L'état des savoirs, Paris, La Découverte, 2000.

La difficulté de concevoir des humanités techniques et professionnelles  

Dans les arguments amenés au débat, la question de l'accès à une culture générale est centrale alors que "La notion « d'humanités » reste circonscrite aux humanités classiques ou scientifiques. On peine à concevoir des humanités techniques, articulées à la maîtrise, théorique et pratique, des mécanismes et des systèmes complexes, ou des humanités professionnelles, articulées à la construction et à la réinvention permanente des métiers". De Frank Burbage, in La philosophie en lycée professionnel, Cahiers philosophiques, Scérén-CNDP, n°103, octobre 2005.

L'enseignement de la philosophie en baccalauréat professionnel 

Évaluation du dispositif mis en œuvre dans l'académie de Reims Evaluation, paru en avril 2007, par Alain SÉRÉ, Inspecteur général de l’Éducation nationale et Philipe FORSTMANN Inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche.

Lire le Rapport d'évaluation à télécharger 

Philosophie 
Projets innovants