Philosophie

Enseignement

Eclairage philosophique en amont de la classe de terminale

L’extension de l’enseignement de la philosophie aux classes situées en amont de la terminale a longtemps été considérée comme peu souhaitable, voire comme impossible. L’idée a été l’occasion de nombreux débats, notamment dans les années 80 et 90, puis elle a disparu du champ de perception de l’institution scolaire.

Les transformations structurelles et pédagogiques induites par la réforme du lycée, à partir de 2010, a permis de faire réapparaître le thème d’un tel enseignement. Avec les « éclairages philosophiques » dans les classes de première et de seconde du lycée général, une avancée substantielle a eu lieu dans ce champ thématique, qui a permis de réfléchir à des conditions originales d’enseignement pour une discipline qui, par elle-même, reste essentiellement constituée par ses propres traditions critique, historique, culturelle et pédagogique.

Considérée comme « expérimentale », l’introduction d’éclairages philosophiques dans les classes du lycée général situées en amont de la terminale s’est effectuée, principalement, en recourant à des pratiques interdisciplinaires. Des professeurs de philosophie, de conserve avec leurs collègues de nombreuses autres disciplines littéraires ou scientifiques, se sont mobilisés pour construire ensemble des séquences pédagogiques originales mettant leurs disciplines et leurs objets au contact les uns des autres. Les élèves ont ainsi pu traverser des paysages conceptuels plus ou moins inattendus et faire l’expérience de rhétoriques et de méthodes diverses, mais intellectuellement convergentes.

Des obstacles ont, certes, dû être surmontés. Ils ne se sont pas tant situés sur le plan pédagogique que sur celui de l’organisation administrative ou technique de l’expérimentation. Mais, le plus souvent, les équipes de direction des établissements concernés ont su pallier bien des difficultés et leur engagement et leur dévouement ont été essentiels aux réussites des professeurs et des élèves. C’est la preuve que l’École et ceux qui la font vivre sont prêts à s’investir dans des pratiques pédagogiques, c’est-à-dire intellectuelles, qui valorisent les savoirs et les élèves qui en bénéficient.

Si l’introduction d’éclairages philosophiques en première et en seconde, depuis la rentrée 2011, a présenté une dimension principalement expérimentale, il paraît évident, a posteriori, qu’elle peut constituer un élément important de la valorisation du travail des élèves, de la filière littéraire et, au-delà, de bien des voies d’excellence. En témoignant de sa capacité à dialoguer avec l’ensemble des disciplines enseignées au lycée, en intéressant des élèves encore peu aguerris aux techniques argumentatives les plus pointues, l’expérimentation a permis d’exposer à une réalité vivante, savante, éthique ou politique, des élèves jeunes et qui sont, aussi, les citoyens de demain.

 

Lire le rapport en pièce jointe

Philosophie 
Enseignement

Paul MATHIAS. La Philosophie, marqueur de l'enseignement français.

Paul Mathias

Afin de contribuer à la réflexion sur l’enseignement de la discipline « philosophie », sur ce qui en assure l’unité et en permet la modalisation et la contextualisation, ci-dessous, en pièce jointe, le texte de l’intervention donnée en avril 2017 par M. Paul Mathias, Inspecteur Général de Philosophie, ancien Doyen, au Congrès de la Mission laïque française à New York.

Philosophie 
Enseignement

La recherche en éducation : vers de nouvelles interfaces

 

Annonce de la parution du numéro de Diversité intitulé « La recherche en éducation. Vers de nouvelles interfaces ». Ce numéro sera une contribution utile, avec des articles de fond, des analyses et des retours d’expérience, pour comprendre ce que la recherche apporte et produit dans le champ de l’éducation.

Philosophie 
Enseignement

L'identité du professeur de philosophie à l'heure des réformes

Avec la prochaine réforme du baccalauréat qui s'annonce, on peut se poser la question de savoir quel sera l'avenir de l'enseignement de la philosophie. On peut dors et déjà y réflechir en étant particulièrement attentif des directives du ministère mais on peut aussi s'intéresser à l'histoire de l'enseignement de cette matière.

Philosophie 
Enseignement

Réflexion sur l'enseignement de la philosophie

Peut-on enseigner un savoir philosophique ?

Et que serait ce savoir ? Théorique ? Pratique ? Une question qui ne maquera pas d'intéresser les enseignants, professeur de philosophie. C'est à cette question que répond Pascal Engel, Directeur d’études à l’EHESS (philosophie et épistémologie), dans un article de la Revue Implications Philosophiques, dont voici un court résumé.

Philosophie 
Enseignement

Les sections européennes : une ambition pour l’école du XXIème siècle, par René CHICHE

L’Europe constitue l’avenir et le nouvel horizon de la jeunesse d’aujourd’hui. Nul ne peut désormais sérieusement penser l’école du XXIème siècle en dehors de ce cadre, qui impose autant qu’il propose à tous les acteurs de l’éducation, en sus de la mission traditionnellement assignée à l’institution par la République d’assurer les conditions de sa conservation, une nouvelle ambition, celle d’instituer le citoyen européen par la culture de son identité européenne. L’Europe n’a pas d’avenir en laissant l’école de côté, et réciproquement l’école n’a d’avenir qu’au sein de l’Europe. Reste à promouvoir ce qui, d’une telle articulation, peut produire le meilleur au lieu de reproduire le pire.

Philosophie 
Enseignement