Langues Vivantes

Equipement en langues vivantes

EQUIPEMENT   POUR    L’ENSEIGNEMENT   DES   LANGUES   VIVANTES  EN   LYCEE   OU   EN   COLLEGE

Recommandation préliminaire : Il est recommandé aux enseignants de langues vivantes de se constituer en départements de langues vivantes afin de mutualiser les équipements, les rentabiliser et surtout travailler en équipe. Pour ce faire, les cours de langues devraient être regroupés géographiquement autant que possible. Deux ou trois salles de cours pourraient être réservées exclusivement à ces enseignements afin de pouvoir y adopter une disposition des chaises et des tables plus propice aux échanges entre élèves et de matérialiser la vocation de la salle en fonction de la langue qui y est enseignée (posters, productions d’élèves, etc…).

Des équipements légers à disposition dans la salle devraient pouvoir y être utilisés au quotidien. Une armoire sécurisée est à prévoir pour les y ranger. Il s’agit de

  • Un lecteur de cédéroms performant (puissance, audibilité et clarté)
  • Un équipement vidéo avec lecteur de DVD
  • Un rétroprojecteur
  • Un vidéoprojecteur et un ordinateur portable
  • ou un tableau interactif

Il s’agit bien là de l’équipement pour la salle de cours banalisée habituelle, et ces éléments, outre le tableau traditionnel, constituent l’équipement minimum souhaitable pour que l’enseignement puisse être en adéquation avec les exigences des nouveaux programmes et les préconisations institutionnelles qui mettent l’accent sur la pratique orale de la langue.

Au cas où l’établissement pourrait être doté d’une salle multimédia, une disposition souple et modulable est recommandée : cette salle multimédia doit pouvoir permettre à l’enseignant de gérer une classe à effectif complet (35 en seconde souvent, voire 37 en STG parfois), en proposant des activités diverses dans un même espace, favorisant ainsi une meilleure prise en compte de l’hétérogénéité des groupes et de la diversité des profils :

  • multimédia certes avec une quinzaine de postes,
  • mais aussi coin vidéo avec casques individuels à infrarouges,
  • coin magnétophone ou lecteur de cédéroms avec casques également,
  • coin pour l’écrit avec chaises équipées de tablettes,
  • coin lecture ou conversation autour d’une table ronde de 6 places par exemple.

A ne pas négliger, quand cela est possible, l’utilisation d’un équipement pour la baladodiffusion.

Cette organisation de l’enseignement en activités diverses et complémentaires découle des préconisations des nouveaux programmes qui, s’appuyant sur les acquis du Cadre Européen Commun de Référence sur l’enseignement des langues vivantes (CECRL), recommandent que soient prises en compte et travaillées toutes les activités langagières qui permettent d’asseoir les compétences communicatives en langue vivante.  

LES INSPECTEURS DE LANGUES VIVANTES