Arts Plastiques

Projet "Fiesta de Los Muertos" / "Halloween" au Collège Rémy Nainsouta


Projet interdisciplinaire Cycle 4

Anglais, Espagnol, Arts Plastiques

En langues étrangères, les élèves ont étudié les traditions d'Halloween ( pays anglophones) et de La Fiesta de Los Muertos (Mexique).

En Arts Plastiques, nous avons questionné la représentation des monstres, la relation de l’œuvre à l'espace et la prise en compte du spectateur.

Programme :

La représentation ; images, réalité et fiction

- La ressemblance : le rapport au réel et la valeur expressive de l'écart en art ; les images artistiques et leur rapport à la fiction, notamment la différence entre ressemblance et vraisemblance.

L’œuvre, l'espace, l'auteur, le spectateur.

La présence matérielle de l’œuvre dans l'espace, la présentation de l’œuvre : le rapport d'échelle, l'in situ, les dispositifs de présentation, la dimension éphémère, l'espace public ; l'exploration des présentations des productions plastiques et des œuvres ;

Phase 1 :

Œuvre présentée : Ernesto NETO, Léviathan Thot, tulle et polystyrène, Panthéon, Paris, 2006

Discussion sur l'échelle de l’œuvre, le choix des matériaux, l'effet produit sur le spectateur, le parti pris dans la représentation du monstre mythique.

Phase 2

Demande et contraintes imposées :

« Une forêt de monstres sous le préau ! »

Médiums, supports et outils: fil de fer, peinture, feutres, papier, colle, ruban adhésif. Code couleur imposé : noir et blanc.

Élaboration des projets pour occuper l'espace et créer un environnement artistique. Constitution de groupes de réflexion et fabrication (fabrication de monstres et masques prenant en compte l'échelle et le mode d'exposition/ occupation de l'espace en hauteur, création de méandres de papier pour envahir l'espace).

La représentation des monstres ouvre le débat sur les questions de ressemblance, les déformations accidentelles ou délibérées, les effets produits par ces déformations. Les contraintes de temps et moyens plastiques orientent les élèves vers la réalisation de silhouettes sans volume : discussion sur la dimension expressive de la silhouette, relation à l'ombre.

Œuvre présentée : Kara Walker, Confectionary, papier découpé sur papier, 2014, 276.9 x 570.2 cm, Art Basel, Miami

Les premières expérimentations avec le papier et le fil de fer permettent de définir quelques techniques pour envahir l'espace.

Phase 3 : installation des éléments sous le préau du collège. Discussion sur l'effet produit dans le collège , sur l'évolution de l'environnement dans le temps (1 semaine).

Phase 4 : décrochage, discussion sur la dimension éphémère des œuvres in situ.

Arts Plastiques 
Enseigner