Les assistants de langue

Les nouvelles missions de l'assistant de langue

Principes

Organisation du service

Quelle doit être l'importance de ces diverses activités?

Conseils d'assistance directs aux professeurs

Suggestions d'activités.

Les assistants viennent apporter à nos établissements toutes les richesses de leur propre culture et les dimensions vivantes et actualisées de leur propre langue. Cependant, il faut aussi qu'en retour, ils s'imprègnent de nos modes de vie et de notre environnement culturel. Ce sera par la qualité de l'accueil que nous nous serons efforcés de réaliser que ces imprégnations réciproques seront le mieux réussies. Je voudrais ici rappeler quelques principes liés à leur statut et suggérer quelques pistes d'activités possibles qui ont fait leurs preuves d'efficacité et qui répondent aux attentes exprimées par les professeurs et les élèves.

PRINCIPES La position administrative de l'assistant étranger de langues vivantes a été définie dans la circulaire ministérielle n°89-021 du 26 janvier 1989 (B.O.E.N. n°6 du 9 février 1989). L'assistant étranger est en général, un étudiant en cours d'études ou un jeune diplômé, chargé auprès des professeurs de l'établissement d'accueil d'un rôle d'auxiliaire pédagogique. Il participe à l'entraînement linguistique des élèves en classe et en dehors de la classe. Il anime l'étude des thèmes de civilisation et, d'une façon générale, il vise à intéresser les élèves et les professeurs à la langue et à la culture de son pays. L'importance de son rôle se trouve renforcée par l'accent que l'enseignant des langues met désormais sur cet apprentissage d'une communication efficace (faciliter la compréhension de la langue parlée et écrite aussi bien que l'entraînement à l'expression orale et même écrite). Il doit stimuler la curiosité des élèves à l'égard de la langue et de la culture du pays qu'il représente et les encourager à s'exprimer en toute confiance ("parler de mon pays, les choses qui ne sont pas dans les livres". "Les élèves me parlent plus vomlontier qu'à leur professeur" peut être parce que l'assistant n'a pas un rôle évaluateur : il ne donne pas de bonnes ou de mauvaises notes, ses activités semblent souvent plus ludiques et plus réelles. On a des questions "vraies" à lui poser sur ses habitudes et aussi sur ce qu'il pense des Guadeloupéens! Ce qui lève quelques inhibitions. L'image d'un assistant exclusivement confiné dans son rôle d'animateur de petits groupes de conversation en langue étrangère est donc dépassée. Les activités de l'assistant sont diversifiées, il devient un collaborateur étroit du professeur et s'intègre mieux à la vie de l'établissement.

ORGANISATION DU SERVICE Le service étant fixé à douze heures hebdomadaires, il serait bon de ne pas fragmenter celui-ci de façon excessive. Il deviendrait moins efficace pour les élèves et peu intéressant pour l'assistant. En effet, il doit pouvoir connaître ses élèves et s'occuper d'eux conformément à un projet pédagogique cohérent avec les professeurs qu'il assiste. Les rôles majeurs que l'assistant peut tenir dans un établissement peuvent être définis comme suit : Entraînement à la pratique orale, voire écrite de la langue : travail en petits groupes. Contribution à la classe de langue aux côtés du professeur. Participation aux activités socio-éducatives de l'établissement. Enregistrements destinés à enrichir les collections audio-visuelles des CDI. Aide directe au professeur ou à l'élève ("personne ressource") ou bien évidemment, d'autres rôles peuvent être imaginés.

QUELLE DOIT ETRE L'IMPORTANCE DE CES DIVERSES ACTIVITES ? En groupe : le travail est organisé en concertation avec le professeur et sur demande, mais sous la responsabilité de l'assistant. Le dédoublement pur et simple d'une classe en groupe - assistant et un groupe -professeur n'est pas recommandé sans une concertation préalable sur les activités engagées de part et d'autre. A fortiori, la substitution complète de l'assistant au professeur pendant les heures normales de service de ce dernier est à proscrire absolument. Dans la salle de classe : l'expérience montre que le travail en binôme avec le professeur se révèle particulièrement efficace. L'assistant qui intervient au moment de la présentation des éléments linguistiques nécessaires à la compréhension du texte, facilite également l'exploitation. Dans les classes chargées ou hétérogènes : les élèves peuvent être divisés en groupes pendant l'exploitation d'un document afin de multiplier les occasions d'intervention orale. Une pédagogie différentiée répondant plus étroitement aux besoins, aux aptitudes et aux goûts des élèves peut être mise en oeuvre. Par exemple, la formation linguistique est assurée par le professeur, pendant que l'assistant favorise l'expression orale, un troisième groupe conduisant un travail indépendant ou une expression écrite. D'autres combinaisons sont possibles, en fonction des besoins des élèves, des stratégies des professeurs et des goûts et des aptitudes des assistants.

CONSEILS D'ASSISTANCE DIRECTS AUX PROFESSEURS L'assistant peut aider directement les professeurs. Il les renseigne sur le niveau actuel d'emploi de tel mot, de telle expression récemment entrés dans sa langue: il lève un doute sur l'idiomatisme d'un ensemble, sur la place d'un accent, sur l'opportunité d'une forme de langage éventuellement tombé en désuétude, il donne aussi son sentiment d'étranger sur tel problème d'actualité. L'évolution rapide des langues parlées, autant que l'obsolescence des connaissances de base, rendent cette forme de service particulièrement précieuse.

SUGGESTIONS D'ACTIVITES Il existe un certain nombre d'exemples d'activités particulièrement adaptées aux fonctions confiées à l'assistant pour développer la compréhension auditive ou l'expression spontanée ou continue.

ECOUTER. La voix de l'asssitant lui-même ou des enregistrements auxquels il aurait pu procéder dans son propre pays (émission de radio), dans sa propre famille, d'une vidéo sur sa ville, sa maison... (documents authentiques). PARLER. Pratiquer les énoncés essentiels de la communication orale: Se présenter, remercier, refuser, accepter, ordonner, souhaiter, comparer; nécessité, connaissance, ignorance, possible/impossible, recours à des jeux de questions. Réponses à un entretien, simulation d"émissions de radio ou de télévision (qui peuvent être enregistrées, permettant une écoute critique), comptes rendus de pièces, films ou émissions, téléphoner, dicter une lettre, donner des renseignements. LIRE. Il serait souhaitable d'utiliser des articles de presse, ne pas y négliger les bulletins météorologiques, le horoscopes, la publicité, mais aussi les extraits d'oeuvres littéraires. REDIGER. A partir de matériel visuel, notamment descriptions et commentaires critiques de photos ou d'oeuvres picturales mais également interpréter des cartes, plans, diagrammes, graphiques, compléter des bulles de bandes dessinées. JOUER. En particulier à des jeux de manipulation de langage (Scrabble et anagrammes), des chiffres (loto, monopoly). Les jeux informatisés peuvent aussi être mis à contribution. CHANTER. et écouter des chansons: notamment contenporaines. On pourra envisager pour certaines classes, des exercices plus complexes tels que comptes rendus et commentaires de lecture, de documents variés, films, émissions de télévision, presse etc.

Tout ceci pour répondre à une préoccupation évidente des assistants : "Comment peut-on créer une atmosphère plus séduisante ?" et de là, renforcer la motivation des élèves parce que justement, la séance avec l'assistant ne sera pas un "cours bis" du professeur, mais un cours complémentaire.

Bonne année scolaire à vous tous, Robert Romney IA-IPR